Rénovation après sinistre : les contextes

Rénovation après sinistre

Rénovation après sinistre : contextes

Etude de sol

Contact

Comment procéder pour réaliser les travaux en accord avec l’assurance ? Combien va coûter la rénovation après sinistre ? Est ce que le remboursement des assurances couvrira le prix des travaux ? Comment obtenir un devis ? Autant de questions auxquelles sont confrontées les victimes d’un sinistre.

 

En effet, quelque soit le type du bien sinistré : appartement, maison, entreprise, commerce, il est nécessaire de prévoir rapidement les travaux d’après sinistre et de les adapter aux spécificités du sinistre et des dommages.

 

Dans un premier temps, et suivant le sinistre, il peut être nécessaire de mettre en place des mesures conservatoires d’urgence, essentielles à la maîtrise de la situation après sinistre. Ensuite, viendra le temps de l’intervention de professionnels qui interviendront dans chaque corps de métier pour envisager la rénovation du local sinistré.

 

Mais au delà du simple ouvrage, il faut un réel suivi dans l’accompagnement du projet de rénovation/reconstruction. En effet, l’intervention d’un expert d’assuré est utile à chaque phase de l’après sinistre : relevé sur site, chiffrage des dommages avec des devis précis et détaillés, participation aux opérations d’expertise, validation des montants d’indemnités, etc.

Travaux après dégât des eaux

Travaux à envisager après un dégât des eaux

Bien qu’il soit un sinistre courant au sein d’une habitation ou d’une entreprise, un dégât des eaux nécessite des réparations spécifiques. En effet, pour pouvoir traiter un mur, réparer un plafond après une infiltration ou une fuite d’eau, il faut faire preuve de méthodes afin d’éviter de mauvaises surprises.

 

Il convient rapidement d’identifier l’origine du dégât des eaux et de la réparer. Pour cela, il peut être nécessaire de faire une recherche de fuite (destructive ou non) afin d’accéder à l’origine de la fuite ou de l’infiltration. Cette opération est généralement prise en charge par l’assurance. Il convient ensuite de la réparer afin d’éviter l’aggravation des dommages.

 

Lorsque le sinistre est important, une opération d’assèchement peut être nécessaire et utile afin de pouvoir accélérer la suite des travaux.

 

Enfin, viendra le temps de réparation des dégâts causés par l’eau : peinture des murs et plafonds, remplacement du parquet, moquette ou rachat de mobilier.

Travaux à envisager après un incendie

Comme tout sinistre important, un incendie nécessite des travaux pouvant aller de la simple décontamination jusqu’à la réfection totale de l’habitation…

 

Lorsque le sinistre est important, il convient de prendre rapidement les mesures d’urgences et conservatoires afin de limiter l’aggravation des dommages : mise hors d’eau, clôture, couverture, étayage…

 

Il faudra ensuite procéder aux mesures de nettoyage et de décontamination, de destruction d’odeur, notamment grâce à l’intervention de sociétés spécialisées.

 

Lorsque ces premières interventions auront eu lieu, les travaux de gros oeuvre puis de second oeuvre tous corps d’état peuvent commencer.

Incendie
Sinistre Fissures

Travaux à envisager après la fissuration

L’intervention nécessaire à la réparation d’une fissure dépend de la gravité du diagnostic…. En effet, en intérieur comme en extérieur, si certaines fissures sont totalement bénignes et ne nécessitent pas de gros travaux, d’autres exigent qu’on y porte une grande attention.

 

Quelque soit l’ampleur des fissures, il faut trouver une solution définitive et durable à ce problème en s’attaquant à leur origine pour trouver la méthode de réparation la plus pertinente : rebouchage, micropieux, injection de résine. Ensuite, viendront les travaux d’embellissements indispensables à un retour esthétique de l’avant sinistre.

Nos experts d'assuré peuvent vous aider

En cas de sinistre, l’expert d’assuré défend vos intérêts envers votre assureur. Neutre et indépendant, l’expert d’assuré intervient dès la production du sinistre jusqu’à l’obtention d’une indemnisation juste de la part de l’assurance.