Reflexes pour bien s’assurer

Quels réflexes pour bien s’assurer ?

En préambule, il est important de rappeler que certaines assurances sont obligatoires. Les assurances automobile et habitation font partie de ces assurances obligatoires. Elles permettent de vous protéger et d’assurer les conséquences des dommages provoqués mais aussi et surtout subis.

Assurance

Les précautions à prendre lors de la souscription d’un contrat multirisques habitation

Dans un premier temps, il est indispensable de définir ses besoins. Voici quelques questions à se poser dans le cadre de la souscription d’un contrat habitation :

 

  • Combien de pièces principales compte le logement ?
  • Quel est le capital mobilier dans le logement (hors bijoux ou objets précieux) ? (En moyenne, il faut compter 8000 € par pièce)
  • Quelles installations extérieures peuvent être assurées ? (piscine, abris de jardin, pergola, mur de soutènement, …)
  • En cas de sinistre, souhaitez vous être indemnisé en valeur à neuf ou vétusté déduite ? (Les contrats valeur à neuf visent à limiter la perte liée à l’application d’un coefficient de vétusté)
  • Souhaitez-vous avoir une prise en charge des honoraires d’expert d’assuré en cas de sinistre ? Certains contrats peuvent les garantir en totalité ou partiellement, certaines assurances ne garantissent jamais ces honoraires.

Cette liste d’interrogation n’est pas exhaustive mais permet de définir plus précisément ses besoins et de choisir la formule du contrat la plus adaptée. La personne en charge de votre dossier vous posera plusieurs questions auxquelles il faudra répondre avec exactitude et sincérité.

Analyse des conditions générales et particulières

Ensuite, il est impératif de lire les conditions générales et particulières du contrat d’assurance afin de vérifier les conditions proposées ainsi que les exclusions de garanties.

 

Certaines garanties (incendie, inondation, vol, …) ne sont pas assurées de la même manière, parfois l’écart est conséquent. Aussi, les plafonds de garanties ou les franchises peuvent être différents selon les types de sinistre.

 

Sur les conditions particulières figure le risque pour lequel vous êtes assuré (type d’habitation – maison ou appartement – ; surface du bien ; nombre de pièce?…) Assurez-vous que tout soit correct et conforme à la réalité. En effet, il y a très souvent des erreurs de déclaration lors de la souscription, et cela peut impacter fortement votre indemnisation en cas de sinistre.
Le nombre de pièces principales, la surface des dépendances ou la présence d’un insert, d’un foyer fermé ou d’un poêle peuvent être erronés…

 

Par exemple :

 

Monsieur PIESSE a une maison de 150 m2 composée de 5 pièces principales et d’une dépendance de 80m2.
Lors de la souscription il déclare avoir 5 pièces principales et une dépendance sans connaître sa surface.
L’assurance lui propose un contrat et indique sur les conditions particulières 5 pièces principales et dépendance de moins de 50m2.
Dans ce cas, le risque n’est pas correctement assuré car la dépendance fait 80m2.
En cas de sinistre, Monsieur PIESSE risque de voir une règle proportionnelle de prime s’appliquer, ce qui signifie que l’indemnisation en cas de sinistre sera considérablement réduite…

Suite à des travaux

Au cours de notre vie, nous sommes parfois amenés à faire des travaux au sein de notre bien : modification/création de pièce ou ouverture de pièce peut changer le risque à assurer.

 
Dans ce cas, soyez vigilant, prenez contact avec votre assurance afin d’évoquer ce point et modifier si nécessaire et au plus vite votre contrat.

 

Chaque assurance ajoute quelques nuances dans la façon d’assurer un risque.

 

Certaines définissent différemment les pièces principales ou les dépendances. C’est pourquoi il est important de vérifier la définition dans les conditions générales afin de déclarer le risque correctement.

 

En effet, parfois, les pièces de moins de 7m2 ou les pièces d’eau (cuisine, salle de bain, …) ne sont pas toujours considérées comme pièces principales.

En cas de sinistre

Enfin, en cas de sinistre déclarez-le au plus vite auprès de votre assurance afin d’enclencher les démarches nécessaires : ouverture de dossier, missionnement d’un expert…. Assurez-vous de correctement consigner le numéro de sinistre, de l’interlocuteur, ou encore l’adresse de la compagnie. Un expert sera mandaté par l’assurance.

 

Si c’est un sinistre important, vous pouvez être accompagné par un expert d’assuré, afin de défendre vos intérêts face aux parties prenantes (assurances, experts, entreprises, …)

 

LAMY Sinistre vous accompagne dans la gestion de votre sinistre afin de vous replacer, au plus vite, dans la situation qui était la vôtre, avant le sinistre.

Partagez sur les réseaux :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Une problématique avec votre assurance ?

Contactez nos experts d’assuré au 09.72.102.102 ou en remplissant le formulaire ci-dessous :

Reflexes pour bien s’assurer

Quels réflexes pour bien s’assurer ?

En préambule, il est important de rappeler que certaines assurances sont obligatoires. Les assurances automobile et habitation font partie de ces assurances obligatoires. Elles permettent de vous protéger et d’assurer les conséquences des dommages provoqués mais aussi et surtout subis.

Assurance

Les précautions à prendre lors de la souscription d’un contrat multirisques habitation

Dans un premier temps, il est indispensable de définir ses besoins. Voici quelques questions à se poser dans le cadre de la souscription d’un contrat habitation :

 

 

  • Combien de pièces principales compte le logement ?
  • Quel est le capital mobilier dans le logement (hors bijoux ou objets précieux) ? (En moyenne, il faut compter 8000 € par pièce)
  • Quelles installations extérieures peuvent être assurées ? (piscine, abris de jardin, pergola, mur de soutènement, …)
  • En cas de sinistre, souhaitez vous être indemnisé en valeur à neuf ou vétusté déduite ? (Les contrats valeur à neuf visent à limiter la perte liée à l’application d’un coefficient de vétusté)
  • Souhaitez-vous avoir une prise en charge des honoraires d’expert d’assuré en cas de sinistre ? Certains contrats peuvent les garantir en totalité ou partiellement, certaines assurances ne garantissent jamais ces honoraires.
 

Cette liste d’interrogation n’est pas exhaustive mais permet de définir plus précisément ses besoins et de choisir la formule du contrat la plus adaptée. La personne en charge de votre dossier vous posera plusieurs questions auxquelles il faudra répondre avec exactitude et sincérité.

Analyse des conditions générales et particulières

Ensuite, il est impératif de lire les conditions générales et particulières du contrat d’assurance afin de vérifier les conditions proposées ainsi que les exclusions de garanties.

 

Certaines garanties (incendie, inondation, vol, …) ne sont pas assurées de la même manière, parfois l’écart est conséquent. Aussi, les plafonds de garanties ou les franchises peuvent être différents selon les types de sinistre.

 

Sur les conditions particulières figure le risque pour lequel vous êtes assuré (type d’habitation – maison ou appartement – ; surface du bien ; nombre de pièce?…) Assurez-vous que tout soit correct et conforme à la réalité. En effet, il y a très souvent des erreurs de déclaration lors de la souscription, et cela peut impacter fortement votre indemnisation en cas de sinistre.
Le nombre de pièces principales, la surface des dépendances ou la présence d’un insert, d’un foyer fermé ou d’un poêle peuvent être erronés…

Par exemple :

 

Monsieur PIESSE a une maison de 150 m2 composée de 5 pièces principales et d’une dépendance de 80m2.
Lors de la souscription il déclare avoir 5 pièces principales et une dépendance sans connaître sa surface.
L’assurance lui propose un contrat et indique sur les conditions particulières 5 pièces principales et dépendance de moins de 50m2.
Dans ce cas, le risque n’est pas correctement assuré car la dépendance fait 80m2.
En cas de sinistre, Monsieur PIESSE risque de voir une règle proportionnelle de prime s’appliquer, ce qui signifie que l’indemnisation en cas de sinistre sera considérablement réduite…

Suite à des travaux

Au cours de notre vie, nous sommes parfois amenés à faire des travaux au sein de notre bien : modification/création de pièce ou ouverture de pièce peut changer le risque à assurer.

 
Dans ce cas, soyez vigilant, prenez contact avec votre assurance afin d’évoquer ce point et modifier si nécessaire et au plus vite votre contrat.

Chaque assurance ajoute quelques nuances dans la façon d’assurer un risque.

Certaines définissent différemment les pièces principales ou les dépendances. C’est pourquoi il est important de vérifier la définition dans les conditions générales afin de déclarer le risque correctement.

 

En effet, parfois, les pièces de moins de 7m2 ou les pièces d’eau (cuisine, salle de bain, …) ne sont pas toujours considérées comme pièces principales.

En cas de sinistre

Enfin, en cas de sinistre déclarez-le au plus vite auprès de votre assurance afin d’enclencher les démarches nécessaires : ouverture de dossier, missionnement d’un expert…. Assurez-vous de correctement consigner le numéro de sinistre, de l’interlocuteur, ou encore l’adresse de la compagnie. Un expert sera mandaté par l’assurance.

 

Si c’est un sinistre important, vous pouvez être accompagné par un expert d’assuré, afin de défendre vos intérêts face aux parties prenantes (assurances, experts, entreprises, …)

LAMY Sinistre vous accompagne dans la gestion de votre sinistre afin de vous replacer, au plus vite, dans la situation qui était la vôtre, avant le sinistre.

Partagez sur les réseaux :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Une problématique avec votre assurance ?

Contactez nos experts d’assuré au 09.72.102.102 ou en remplissant le formulaire ci-dessous :

LAMY Sinistre, c'est aussi :

Fiches conseils

La garantie multirisque effondrement d’immeuble n’est pas obligatoire même s’il s’agit d’un risque important. Cependant, elle est conseillée.

Lire la suite

Il existe une assurance habitation pour les séjours Airbnb. Elle couvre les Hôtes en cas de dommages observés sur les biens et le logement en général.

Lire la suite

Lorsque l’assuré doit déclarer son sinistre à l’assurance, il a l’obligation de donner des informations conformes à la réalité.

Lire la suite

FAQ

C’est la plupart du temps sur les murs extérieurs d’une maison que les fissures apparaissent. Ce phénomène courant revêt un degré de gravité variable en fonction des contextes.

Lire la suite

Une fissure inquiétante sur un mur de parpaing ? Un professionnel est plus à même de déterminer sa nature et son incidence sur les fondations. Il identifie la cause de ces fissures et apporte des solutions.

Lire la suite

La présence d’une fissure sur les façades est un problème que l’on rencontre souvent quand on possède une habitation.

Lire la suite