Incendie en France

Incendie en France, l'état des lieux

Les incendies n’arrivent pas seulement aux autres, les chiffres le prouvent : environ 306 600 incendies ont été observés sur le territoire français, dont 20 000 au sein d’ERP (Etablissements Recevant du Public, hangars, locaux industriels, agricoles…).

 
L’INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé) estime que les incendies sont responsables de 450 décès et d’environ 10 000 blessés par an.

 
A noter qu’en moyenne, un incendie se déclare en France toutes les deux minutes…

Incendie en France

Retour sur des incendies d’ampleur

L’histoire de notre pays a été marquée par de nombreux incendies, en 1718 avec le premier incendie de l’Hôtel-Dieu de Paris, l’incendie de la cathédrale de Reims en 1914 dans un contexte de Première Guerre Mondiale, l’incendie de l’usine pétrochimique de Feyzin en 1966 faisant 18 morts et une centaine de blessés…

 

Les évolutions de notre société n’ont pas supprimé ce phénomène au contraire, voici des exemples regrettables :

 

  • L’incendie du bar “Au Cuba Libre” à Rouen, le 6 Août 2016, fait suite à des négligences et un manquement à la sécurité provoquant tragiquement la mort de 14 personnes.
  • L’incendie de l’usine Lubrizol, à Rouen, le 26 Septembre : sur ce site industriel de plus de 2 hectares, quelques 5 000 tonnes de produits chimiques se sont embrasés, s’en est suivi un combat de plus de 7 heures, mobilisant 300 pompiers. Heureusement, aucun décès, mais des conséquences sanitaires et environnementales terribles.
  • L’incendie de la Cathédrale Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2019. 500 pompiers ont lutté contre les flammes pour sauver ce monument inscrit dans le patrimoine historique mais aussi dans le cœur des Français.

 

Ces incidents sont donc nombreux, que ce soit dans le domaine professionnel mais aussi chez les particuliers.

Prévention et incendie sur le lieu de travail

Imaginons qu’un incendie survienne sur votre lieu de travail, comment réagissez-vous ? Vous ne savez pas, ou bien vous avez des doutes ? Vous n’êtes pas le seul…

 
1 Français sur 4 n’est pas formé aux méthodes de sécurité anti-incendie et 87% prendraient de mauvaises décisions face à une telle situation. Ce ne sont pas les seules statistiques “accablantes”…


1 français sur 2 évolue dans des locaux qui ne sont pas équipés de détecteurs de fumée ; environ 1 entreprise sur quatre ne pratique pas d’exercices réguliers (pourtant imposés par la loi) et enfin 1 français sur 3 n’est pas informé des mesures anti-incendie de son entreprise.

 

Comment expliquer cela étant donné que des textes de loi contenus dans le Code du Travail mentionnent ces faits ?

Le bien-être et la sécurité des collaborateurs est un sujet traité de manière hétérogène selon les entreprises, certains dirigeants privilégient tout simplement la productivité…

 

Il est important de préciser que 59 % des employés ont un sentiment de manque d’information sur la politique de risques incendies de leur entreprise. L’article R232 du Code du Travail prévoit l’obligation de mettre en place des mesures et des dispositifs.

 

Parmi ces dispositifs anti incendie :

 

  • une alarme sonore (qui doit être révisée régulièrement) ;
  • un extincteur certifié pour 200 m² (avec la formation de membres du personnel à l’utilisation de cet équipement) ;
  • un éclairage de sécurité permettant le déplacement des collaborateurs en cas de fumée épaisse ;
  • une signalisation d’évacuation avec des consignes claires… etc
 

Les entreprises ont donc la responsabilité de former leurs collaborateurs aux règles anti-incendie et à l’utilisation d’extincteurs. Pour autant, il semble que seul 30% des collaborateurs français soient réellement formés.

Les bonnes pratiques à avoir sur le lieu de travail

Le manque de formation et d’informations peut avoir de graves conséquences, allant d’une simple blessure, jusqu’à la mort. En s’appuyant sur l’étude de la société YouGov (société internationale, spécialisée dans les sondages et l’étude de marché), qui demande à des français de se mettre en situation d’incendie et d’énumérer leurs actions.

 

Les résultats peuvent paraître déconcertants, mais révèlent le manque de formation évoqué ci-dessus :

 

  • 6% des interrogés utiliseraient l’ascenseur pour sortir des locaux
  • 6 % se cacheraient en attendant les pompiers
  • 43% pensaient que mouiller des morceaux de tissus ou vêtements et obstruer les pas de portes est nécessaire pour sauver leur vie….
 

Afin d’éclairer sur les bonnes pratiques, voici la procédure officielle selon les Sapeurs-Pompiers de Paris :

 

  • Ne pas paniquer
  • Identifier la source du feu
  • Se diriger vers les escaliers
  • Fermer l’intégralité des ouvertures (portes, fenêtres…)
  • Descendre calmement par les escaliers
  • Se regrouper aux points de rassemblement en pointant les collaborateurs.
 

A la suite d’un incendie, une fois votre dossier complété, votre assureur va missionner un expert afin d’évaluer les dommages causés par l’incendie. Ce dernier va rédiger un rapport qui contient les conclusions de son expertise, notamment quant à l’origine de l’incendie, la liste de vos dommages, ainsi que le montant de l’indemnisation. Vous êtes en droit de refuser cette proposition si vous estimez que le règlement amiable est insuffisant par rapport à vos dommages et aux garanties de votre contrat d’assurance.

 

Le recours à un expert d’assuré est conseillé si vous n’êtes pas d’accord avec le montant de l’indemnisation. En effet, il est compliqué pour un assuré non spécialisé dans le domaine de la construction, de réfuter l’expertise d’un professionnel. L’expert d’assuré gère la négociation de votre dossier sur le plan assurantiel, technique et financier. Ainsi, il endosse le rôle d’interface entre vous et les parties prenantes, et vous tient informé des avancées du dossier.

 

Le Cabinet LAMY SINISTRE, fort de son expérience dans l’expertise après-sinistre et spécialiste des incendies, vous propose un accompagnement complet, humain avec pour leitmotiv de “ replacer le sinistré dans la situation qui était la sienne avant ces événements “.

Partagez sur les réseaux :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Besoin d'un accompagnement après sinistre ?

Contactez nos experts d’assuré au 09.72.102.102 ou en remplissant le formulaire ci-dessous :

Incendie en France

Incendie en France, l'état des lieux

Les incendies n’arrivent pas seulement aux autres, les chiffres le prouvent : environ 306 600 incendies ont été observés sur le territoire français, dont 20 000 au sein d’ERP (Etablissements Recevant du Public, hangars, locaux industriels, agricoles…).

 
L’INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé) estime que les incendies sont responsables de 450 décès et d’environ 10 000 blessés par an.

 
A noter qu’en moyenne, un incendie se déclare en France toutes les deux minutes…

Incendie en France

Retour sur des incendies d’ampleur

L’histoire de notre pays a été marquée par de nombreux incendies, en 1718 avec le premier incendie de l’Hôtel-Dieu de Paris, l’incendie de la cathédrale de Reims en 1914 dans un contexte de Première Guerre Mondiale, l’incendie de l’usine pétrochimique de Feyzin en 1966 faisant 18 morts et une centaine de blessés…

 

Les évolutions de notre société n’ont pas supprimé ce phénomène au contraire, voici des exemples regrettables :

 

  • L’incendie du bar “Au Cuba Libre” à Rouen, le 6 Août 2016, fait suite à des négligences et un manquement à la sécurité provoquant tragiquement la mort de 14 personnes.
  • L’incendie de l’usine Lubrizol, à Rouen, le 26 Septembre : sur ce site industriel de plus de 2 hectares, quelques 5 000 tonnes de produits chimiques se sont embrasés, s’en est suivi un combat de plus de 7 heures, mobilisant 300 pompiers. Heureusement, aucun décès, mais des conséquences sanitaires et environnementales terribles.
  • L’incendie de la Cathédrale Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2019. 500 pompiers ont lutté contre les flammes pour sauver ce monument inscrit dans le patrimoine historique mais aussi dans le cœur des Français.
 

Ces incidents sont donc nombreux, que ce soit dans le domaine professionnel mais aussi chez les particuliers.

Prévention et incendie sur le lieu de travail

Imaginons qu’un incendie survienne sur votre lieu de travail, comment réagissez-vous ? Vous ne savez pas, ou bien vous avez des doutes ? Vous n’êtes pas le seul…

 
1 Français sur 4 n’est pas formé aux méthodes de sécurité anti-incendie et 87% prendraient de mauvaises décisions face à une telle situation. Ce ne sont pas les seules statistiques “accablantes”…


1 français sur 2 évolue dans des locaux qui ne sont pas équipés de détecteurs de fumée ; environ 1 entreprise sur quatre ne pratique pas d’exercices réguliers (pourtant imposés par la loi) et enfin 1 français sur 3 n’est pas informé des mesures anti-incendie de son entreprise.

 

Comment expliquer cela étant donné que des textes de loi contenus dans le Code du Travail mentionnent ces faits ?

 

Le bien-être et la sécurité des collaborateurs est un sujet traité de manière hétérogène selon les entreprises, certains dirigeants privilégient tout simplement la productivité…

Il est important de préciser que 59 % des employés ont un sentiment de manque d’information sur la politique de risques incendies de leur entreprise. L’article R232 du Code du Travail prévoit l’obligation de mettre en place des mesures et des dispositifs.

 

Parmi ces dispositifs anti incendie :

 

  • une alarme sonore (qui doit être révisée régulièrement) ;
  • un extincteur certifié pour 200 m² (avec la formation de membres du personnel à l’utilisation de cet équipement) ;
  • un éclairage de sécurité permettant le déplacement des collaborateurs en cas de fumée épaisse ;
  • une signalisation d’évacuation avec des consignes claires… etc
 

Les entreprises ont donc la responsabilité de former leurs collaborateurs aux règles anti-incendie et à l’utilisation d’extincteurs. Pour autant, il semble que seul 30% des collaborateurs français soient réellement formés.

Les bonnes pratiques à avoir sur le lieu de travail

Le manque de formation et d’informations peut avoir de graves conséquences, allant d’une simple blessure, jusqu’à la mort. En s’appuyant sur l’étude de la société YouGov (société internationale, spécialisée dans les sondages et l’étude de marché), qui demande à des français de se mettre en situation d’incendie et d’énumérer leurs actions.

 

Les résultats peuvent paraître déconcertants, mais révèlent le manque de formation évoqué ci-dessus :

 

  • 6% des interrogés utiliseraient l’ascenseur pour sortir des locaux
  • 6 % se cacheraient en attendant les pompiers
  • 43% pensaient que mouiller des morceaux de tissus ou vêtements et obstruer les pas de portes est nécessaire pour sauver leur vie….
 

Afin d’éclairer sur les bonnes pratiques, voici la procédure officielle selon les Sapeurs-Pompiers de Paris :

 

  • Ne pas paniquer
  • Identifier la source du feu
  • Se diriger vers les escaliers
  • Fermer l’intégralité des ouvertures (portes, fenêtres…)
  • Descendre calmement par les escaliers
  • Se regrouper aux points de rassemblement en pointant les collaborateurs.
 

A la suite d’un incendie, une fois votre dossier complété, votre assureur va missionner un expert afin d’évaluer les dommages causés par l’incendie. Ce dernier va rédiger un rapport qui contient les conclusions de son expertise, notamment quant à l’origine de l’incendie, la liste de vos dommages, ainsi que le montant de l’indemnisation. Vous êtes en droit de refuser cette proposition si vous estimez que le règlement amiable est insuffisant par rapport à vos dommages et aux garanties de votre contrat d’assurance.

 

Le recours à un expert d’assuré est conseillé si vous n’êtes pas d’accord avec le montant de l’indemnisation. En effet, il est compliqué pour un assuré non spécialisé dans le domaine de la construction, de réfuter l’expertise d’un professionnel. L’expert d’assuré gère la négociation de votre dossier sur le plan assurantiel, technique et financier. Ainsi, il endosse le rôle d’interface entre vous et les parties prenantes, et vous tient informé des avancées du dossier.

 

Le Cabinet LAMY SINISTRE, fort de son expérience dans l’expertise après-sinistre et spécialiste des incendies, vous propose un accompagnement complet, humain avec pour leitmotiv de “ replacer le sinistré dans la situation qui était la sienne avant ces événements “.

Partagez sur les réseaux :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Besoin d'un accompagnement après sinistre ?

Contactez nos experts d’assuré au 09.72.102.102 ou en remplissant le formulaire ci-dessous :

Retrouvez nos actualités

Lorsque vous êtes victime d’un incendie, vous avez la possibilité de faire appel à un expert d’assuré qui vous aidera dans la gestion de votre dossier.

Lire la suite

Dans la journée du 16 août 2021, un incendie s’est déclenché dans le Var. Ce feu est parti à proximité d’une aire d’autoroute au Nord-Est de Toulon.

Lire la suite

La garantie multirisque effondrement d’immeuble n’est pas obligatoire même s’il s’agit d’un risque important. Cependant, elle est conseillée.

Lire la suite

Retrouvez notre FAQ

C’est la plupart du temps sur les murs extérieurs d’une maison que les fissures apparaissent. Ce phénomène courant revêt un degré de gravité variable en fonction des contextes.

Lire la suite

Une fissure inquiétante sur un mur de parpaing ? Un professionnel est plus à même de déterminer sa nature et son incidence sur les fondations. Il identifie la cause de ces fissures et apporte des solutions.

Lire la suite

La présence d’une fissure sur les façades est un problème que l’on rencontre souvent quand on possède une habitation.

Lire la suite