09.72.102.102

Le développement de l’IA dans le monde de l’Assurance

L’intelligence artificielle est un des enjeux de notre décennie pour les entreprises. En effet, cette innovation touche à l’ensemble des disciplines professionnelles : Ressources humaines, chaîne de production, service-après-vente, logistique, relation-client….

 

La statistique suivante traduit cette volonté des entreprises : 3 entreprises sur 4 assurent que l’IA a eu un impact sur leur activité (et 90 % de cet échantillon constatent des bénéfices mesurables).

 

L’IA joue donc un rôle de premier plan et elle tend à évoluer.

 

Nous allons dans un premier temps définir ce qu’est l’IA. Puis, nous allons étudier l’évolution de cette innovation vers une IA dîtes de confiance.

lamy sinistre blog
Image de yanalya sur Freepik

Qu’est-ce que l’IA ?

Voici quelques mots simples permettant de décrire l’Intelligence Artificielle : c’est un système se basant sur l’imitation de l’intelligence humaine et l’itération. L’itération est une action de répétition, d’un processus, d’une pensée…

 

Cet ensemble repose ainsi sur une capacité d’analyse et de réflexion de données.

 

Plusieurs formes existent, en voici quelques-unes, très répandues. Les moteurs de recommandations, types NETFLIX, sont capables de suggérer automatiquement des programmes selon les habitudes des consommateurs.

 

Les assistants intelligents, notamment utilisés dans la planification, comme chez PLANITY, ou l’IA est capable de fixer des rendez-vous selon les tâches à accomplir et la disponibilité de l’artisan.

 

Les chats bots, permettent eux de cerner les problèmes d’un client afin de l’orienter vers le service le plus compétent, comme chez la Mutuelle Générale.

 

Les avantages pour les entreprises sont nombreux, l’IA est capable de copier puis de surpasser la perception et les réactions humaines dans le monde réel : elle appréhende mieux l’abondance de données, elle est impartiale et n’a pas de “sentiment” ni de “ressenti”. Nous pouvons donc parler d’un outil commercial représentant un atout non négligeable.

Qu’est-ce que l’IA de confiance ?

L’IA présente cependant des limites, et souffre d’une mauvaise réputation, “les gestionnaires robots sont un moyen d’envoyer le consommateur balader” ; “l’intelligence artificielle ne va pas envahir le monde et remplacer les humains”…

 

Ces thématiques reviennent en boucle, a priori injustement, car l’IA est utilisée, non pas pour remplacer l’homme, mais plutôt pour améliorer de manière significative la capacité et les contributions humaines.

 

Le constat est clair, le consommateur ne ressent aucun sentiment de confiance vis-à-vis de la voix qui l’interpelle. Afin de rétablir le “dialogue”, les entreprises veulent créer une “IA de confiance”. Basée sur 7 critères, selon la Commission Européenne, le 21 avril 2021 :

 

  • Action et contrôle humain sur le traitement et la diffusion d’informations.
  • Fermeté technique et sécurité du traitement.
  • Respect de la RGPD.
  • Transparence concernant le traitement de données.
  • Non-discrimination, diversité et équité.
  • Une baisse de l’impact environnemental et sociétal.
  • Des responsabilités associées au traitement des données recueillies.
 

En intégrant des notions éthiques et en renforçant le sentiment de confiance, les leaders du domaine espèrent garantir une durabilité du déploiement ainsi que du développement.

Les impacts sur l’organisation d’entreprise

Le monde de l’assurance est friand d’IA, en reprenant les dires de Madame Florence TAGGER (Directrice stratégie digitale et data de la Mutuelle Générale). Cet outil a le potentiel nécessaire pour faire sa place dans “la lutte contre la fraude, la numérisation des documents, de nombreux processus de gestion… ” et crée de la valeur ajoutée pour le client en apportant des recommandations opérationnelles utiles aux consommateurs.

 

Cependant, de nombreuses entreprises n’exploitent pas tout le potentiel du machine learning et des autres fonctions de l’IA. Il est légitime de se demander pourquoi.

 

Et contre toute attente, le problème est bel et bien humain…

 

Les cadres supérieurs en général manquent trop souvent de visibilité sur le potentiel réel de leur investissement dans l’IA. Ce qui explique que certains soient réticents et donc n’adhèrent pas aux financements des ressources nécessaires pour créer l’écosystème collaboratif et intégré nécessaire à la réussite de l’IA.

 

Les data scientists (unité spécialisée en IA, nous n’observons pas de professionnels dans ce type dans les PME) ont parfois du mal à obtenir les ressources et les données dont ils ont besoin pour créer des modèles de machine learning, ou encore à collaborer efficacement avec leurs collègues. À noter que les développeurs d’applications doivent parfois recoder entièrement les modèles développés par les data scientists avant de pouvoir les intégrer dans leurs applications.

 

Le service informatique finit par consacrer énormément de temps à la mise à jour permanente des environnements de travail des équipes liée à l’IA.

Les impacts sur les sinistres habitations

Les gestionnaires IA peuvent rapidement devenir la hantise des sinistrés. L’IA nécessite de prendre son temps, de parler clairement, sans émotions, sans accent… Ce qui est très compliqué à la suite d’un incendie ou d’une inondation par exemple…

 

En effet, certaines compagnies d’assurance laissent la gestion du standard téléphonique sinistre à l’IA, il est donc extrêmement compliqué de s’adresser à une personne physique et d’être recontacté par la suite.

 

L’expert d’assuré accompagne les sinistrés de la déclaration du sinistre à l’arrêté du chiffrage avec l’expert d’assurance.

 

En effet, la mission de l’expert d’assuré débute dès la signature d’une mission qui lie l’assuré avec l’expert d’assuré dans les jours qui suivent le sinistre, et s’achève le jour de la clôture du dossier lorsque les dommages sont arrêtés.

Impact sinistre

Partagez sur les réseaux :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Une problématique avec votre assurance ?

Contactez nos experts d’assuré au 09.72.102.102 ou en remplissant le formulaire ci-dessous :

Le développement de l’IA dans le monde de l’Assurance

L’intelligence artificielle est un des enjeux de notre décennie pour les entreprises. En effet, cette innovation touche à l’ensemble des disciplines professionnelles : Ressources humaines, chaîne de production, service-après-vente, logistique, relation-client….

 

La statistique suivante traduit cette volonté des entreprises : 3 entreprises sur 4 assurent que l’IA a eu un impact sur leur activité (et 90 % de cet échantillon constatent des bénéfices mesurables).

 

L’IA joue donc un rôle de premier plan et elle tend à évoluer.

 

Nous allons dans un premier temps définir ce qu’est l’IA. Puis, nous allons étudier l’évolution de cette innovation vers une IA dîtes de confiance.

lamy sinistre blog
Image de yanalya sur Freepik

Qu’est-ce que l’IA ?

Voici quelques mots simples permettant de décrire l’Intelligence Artificielle : c’est un système se basant sur l’imitation de l’intelligence humaine et l’itération. L’itération est une action de répétition, d’un processus, d’une pensée…

 

Cet ensemble repose ainsi sur une capacité d’analyse et de réflexion de données.

 

Plusieurs formes existent, en voici quelques-unes, très répandues. Les moteurs de recommandations, types NETFLIX, sont capables de suggérer automatiquement des programmes selon les habitudes des consommateurs.

 

Les assistants intelligents, notamment utilisés dans la planification, comme chez PLANITY, ou l’IA est capable de fixer des rendez-vous selon les tâches à accomplir et la disponibilité de l’artisan.

 

Les chats bots, permettent eux de cerner les problèmes d’un client afin de l’orienter vers le service le plus compétent, comme chez la Mutuelle Générale.

 

Les avantages pour les entreprises sont nombreux, l’IA est capable de copier puis de surpasser la perception et les réactions humaines dans le monde réel : elle appréhende mieux l’abondance de données, elle est impartiale et n’a pas de “sentiment” ni de “ressenti”. Nous pouvons donc parler d’un outil commercial représentant un atout non négligeable.

Qu’est-ce que l’IA de confiance ?

L’IA présente cependant des limites, et souffre d’une mauvaise réputation, “les gestionnaires robots sont un moyen d’envoyer le consommateur balader” ; “l’intelligence artificielle ne va pas envahir le monde et remplacer les humains”…

 

Ces thématiques reviennent en boucle, a priori injustement, car l’IA est utilisée, non pas pour remplacer l’homme, mais plutôt pour améliorer de manière significative la capacité et les contributions humaines.

 

Le constat est clair, le consommateur ne ressent aucun sentiment de confiance vis-à-vis de la voix qui l’interpelle. Afin de rétablir le “dialogue”, les entreprises veulent créer une “IA de confiance”. Basée sur 7 critères, selon la Commission Européenne, le 21 avril 2021 :

 

  • Action et contrôle humain sur le traitement et la diffusion d’informations.
  • Fermeté technique et sécurité du traitement.
  • Respect de la RGPD.
  • Transparence concernant le traitement de données.
  • Non-discrimination, diversité et équité.
  • Une baisse de l’impact environnemental et sociétal.
  • Des responsabilités associées au traitement des données recueillies.
 

En intégrant des notions éthiques et en renforçant le sentiment de confiance, les leaders du domaine espèrent garantir une durabilité du déploiement ainsi que du développement.

Les impacts sur l’organisation d’entreprise

Le monde de l’assurance est friand d’IA, en reprenant les dires de Madame Florence TAGGER (Directrice stratégie digitale et data de la Mutuelle Générale). Cet outil a le potentiel nécessaire pour faire sa place dans “la lutte contre la fraude, la numérisation des documents, de nombreux processus de gestion… ” et crée de la valeur ajoutée pour le client en apportant des recommandations opérationnelles utiles aux consommateurs.

 

Cependant, de nombreuses entreprises n’exploitent pas tout le potentiel du machine learning et des autres fonctions de l’IA. Il est légitime de se demander pourquoi.

 

Et contre toute attente, le problème est bel et bien humain…

 

Les cadres supérieurs en général manquent trop souvent de visibilité sur le potentiel réel de leur investissement dans l’IA. Ce qui explique que certains soient réticents et donc n’adhèrent pas aux financements des ressources nécessaires pour créer l’écosystème collaboratif et intégré nécessaire à la réussite de l’IA.

 

Les data scientists (unité spécialisée en IA, nous n’observons pas de professionnels dans ce type dans les PME) ont parfois du mal à obtenir les ressources et les données dont ils ont besoin pour créer des modèles de machine learning, ou encore à collaborer efficacement avec leurs collègues. À noter que les développeurs d’applications doivent parfois recoder entièrement les modèles développés par les data scientists avant de pouvoir les intégrer dans leurs applications.

 

Le service informatique finit par consacrer énormément de temps à la mise à jour permanente des environnements de travail des équipes liée à l’IA.

Les impacts sur les sinistres habitations

Les gestionnaires IA peuvent rapidement devenir la hantise des sinistrés. L’IA nécessite de prendre son temps, de parler clairement, sans émotions, sans accent… Ce qui est très compliqué à la suite d’un incendie ou d’une inondation par exemple…

 

En effet, certaines compagnies d’assurance laissent la gestion du standard téléphonique sinistre à l’IA, il est donc extrêmement compliqué de s’adresser à une personne physique et d’être recontacté par la suite.

 

L’expert d’assuré accompagne les sinistrés de la déclaration du sinistre à l’arrêté du chiffrage avec l’expert d’assurance.

 

En effet, la mission de l’expert d’assuré débute dès la signature d’une mission qui lie l’assuré avec l’expert d’assuré dans les jours qui suivent le sinistre, et s’achève le jour de la clôture du dossier lorsque les dommages sont arrêtés.

Impact sinistre

Partagez sur les réseaux :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Une problématique avec votre assurance ?

Contactez nos experts d’assuré au 09.72.102.102 ou en remplissant le formulaire ci-dessous :

Retrouvez nos actualités

La charte de télétravail est un document construit de manière consultative, l’employeur n’est pas obligé de l’appliquer, et il doit être validé par le Comité Social et Économique.

Lire la suite

La fluctuation des tarifs d’assurance MRH est fortement liée à tous ses changements causés par la crise sanitaire du COVID19.

Lire la suite

Suite à un sinistre, plusieurs étapes sont à réaliser pour parvenir à une indemnisation. Il est important de rentrer en contact avec un expert d’assurance.

Lire la suite

Retrouvez notre FAQ

C’est la plupart du temps sur les murs extérieurs d’une maison que les fissures apparaissent. Ce phénomène courant revêt un degré de gravité variable en fonction des contextes.

Lire la suite

Une fissure inquiétante sur un mur de parpaing ? Un professionnel est plus à même de déterminer sa nature et son incidence sur les fondations. Il identifie la cause de ces fissures et apporte des solutions.

Lire la suite

La présence d’une fissure sur les façades est un problème que l’on rencontre souvent quand on possède une habitation.

Lire la suite