09.72.102.102

Episode cévenol

Episode cévenol et Expert d’Assuré

Un épisode cévenol, qu’est-ce que c’est ?

Etymologiquement, cet adjectif rappelle un phénomène météorologique qui intervient principalement dans les Cévennes (et dans ses environs). Il s’agit d’orages localisés d’une rare violence, avec plus de 200 mm de précipitations en 24 heures. On observe bien souvent d’importantes inondations, de crues, et leurs lots de dégâts.

 

Nous allons nous questionner sur l’origine de ce phénomène, les conséquences et l’intérêt de collaborer avec un expert d’assuré en cas de sinistre de ce type.

lamy sinistre blog
Image de yanalya sur Freepik

Comment se forment les orages ?

Ce phénomène météorologique résulte d’une rencontre d’air froid et de courant chaud. La topologie de notre pays est que l’air chaud venant de la Méditerranée bute contre le massif des Cévennes. De cette “collision” s’en suit une réaction météorologique, due à la rencontre du courant d’air chaud et de l’air froid descendant des monts. Ces éléments sont la plupart du temps réunis en Automne, puisque c’est la saison où nous observons le plus grand delta de température et dépression sur le territoire.

 
Le danger réside dans la formation continue de nuages chargés de pluie, le vase clos situé contre la montagne devient alors une chaîne de production de précipitations : cela implique des orages de plusieurs heures qui ne fléchissent pas car ils sont alimentés en continu.

Les événements clés sur notre territoire

L’histoire de notre pays a été marqué par de nombreux événements climatiques et nos aïeux expliquaient cela par une colère divine, comme en 1697 à Valleraugue (commune proche d’Alès) où quelques 1000 mm étaients tombés en une dizaine d’heures (de nombreuses documentations historiques mentionnent cet épisode).


Plus récemment, dans les 20 dernières années, on recense de réelles catastrophes, voici quelques exemples :

 

  • En Septembre 2002, quelques 800 mm sont tombés en 24 heures. Le Gard et la vallée du Rhône ont été durement touchés. De nombreuses digues ont été emportées, comme celle d’Aramon.
  • En Novembre 2018, cet épisode était répartie sur l’ensemble du territoire. Prenons l’exemple de la ville de Saint-Just-Saint-Rambert (42) : les précipitations observées surpassent un record vieux de 25 ans avec une hauteur de 2m d’eau dans certaines habitations.
  • L’épisode cévenol de septembre 2020, localisé dans le Sud-Est a été un des épisodes orageux les plus violents enregistrés sur le territoire. Par exemple, l’Hérault, qui était à sec, va produire un débit équivalent à 1.6 fois celui de la Seine. Le Gardon (Saint-Jean-du-Gard, 30) est passé de 0.70 cm de profondeur à 6 m(!).

Pourquoi faire appel à un expert d’assuré ?

Les inondations, les coulées de boue, les mouvements de terrains, toutes ces catastrophes naturelles se multiplient d’année en année…

Pour faire valoir vos droits, il est nécessaire que l’état de catastrophe naturelle soit déclaré et qu’un arrêté de catastrophe naturelle paraisse au Journal Officiel pour votre commune.

 

Pour exemple, en 2018, 8161 demandes communales de reconnaissance de catastrophes naturelles ont été déposées (soit 2.5 fois plus par rapport à 2017).

 
Comment demander une reconnaissance de l’état de Catastrophe Naturelle en Mairie ? Pour ce faire, deux méthodes sont possibles :

La première consiste à envoyer un courrier au Maire de votre commune. Des modèles sont disponibles sur le site du Ministère de l’Intérieur (une trame afin de n’oublier aucune information).

 
La deuxième solution se prénomme « iCatNat », une application de l’Etat visant à simplifier les démarches de déclaration de Catastrophe Naturelle. Déployé en mai 2019, ce service en ligne permet d’accélérer l’instruction des demandes avec des formulaires dématérialisés.

Partagez sur les réseaux :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Une problématique avec votre assurance ?

Contactez nos experts d’assuré au 09.72.102.102 ou en remplissant le formulaire ci-dessous :

Episode cévenol

Episode cévenol et Expert d'assuré

Un épisode cévenol, qu’est-ce que c’est ?

Etymologiquement, cet adjectif rappelle un phénomène météorologique qui intervient principalement dans les Cévennes (et dans ses environs). Il s’agit d’orages localisés d’une rare violence, avec plus de 200 mm de précipitations en 24 heures. On observe bien souvent d’importantes inondations, de crues, et leurs lots de dégâts.

 

Nous allons nous questionner sur l’origine de ce phénomène, les conséquences et l’intérêt de collaborer avec un expert d’assuré en cas de sinistre de ce type.

lamy sinistre blog
Image de yanalya sur Freepik

Comment se forment les orages ?

Ce phénomène météorologique résulte d’une rencontre d’air froid et de courant chaud. La topologie de notre pays est que l’air chaud venant de la Méditerranée bute contre le massif des Cévennes. De cette “collision” s’en suit une réaction météorologique, due à la rencontre du courant d’air chaud et de l’air froid descendant des monts. Ces éléments sont la plupart du temps réunis en Automne, puisque c’est la saison où nous observons le plus grand delta de température et dépression sur le territoire.

 
Le danger réside dans la formation continue de nuages chargés de pluie, le vase clos situé contre la montagne devient alors une chaîne de production de précipitations : cela implique des orages de plusieurs heures qui ne fléchissent pas car ils sont alimentés en continu.

Les événements clés sur notre territoire

L’histoire de notre pays a été marqué par de nombreux événements climatiques et nos aïeux expliquaient cela par une colère divine, comme en 1697 à Valleraugue (commune proche d’Alès) où quelques 1000 mm étaients tombés en une dizaine d’heures (de nombreuses documentations historiques mentionnent cet épisode).

 
Plus récemment, dans les 20 dernières années, on recense de réelles catastrophes, voici quelques exemples :

 

  • En Septembre 2002, quelques 800 mm sont tombés en 24 heures. Le Gard et la vallée du Rhône ont été durement touchés. De nombreuses digues ont été emportées, comme celle d’Aramon.
  • En Novembre 2018, cet épisode était répartie sur l’ensemble du territoire. Prenons l’exemple de la ville de Saint-Just-Saint-Rambert (42) : les précipitations observées surpassent un record vieux de 25 ans avec une hauteur de 2m d’eau dans certaines habitations.
  • L’épisode cévenol de septembre 2020, localisé dans le Sud-Est a été un des épisodes orageux les plus violents enregistrés sur le territoire. Par exemple, l’Hérault, qui était à sec, va produire un débit équivalent à 1.6 fois celui de la Seine. Le Gardon (Saint-Jean-du-Gard, 30) est passé de 0.70 cm de profondeur à 6 m(!).

Pourquoi faire appel à un expert d’assuré ?

Les inondations, les coulées de boue, les mouvements de terrains, toutes ces catastrophes naturelles se multiplient d’année en année…

Pour faire valoir vos droits, il est nécessaire que l’état de catastrophe naturelle soit déclaré et qu’un arrêté de catastrophe naturelle paraisse au Journal Officiel pour votre commune.

 

Pour exemple, en 2018, 8161 demandes communales de reconnaissance de catastrophes naturelles ont été déposées (soit 2.5 fois plus par rapport à 2017).
Comment demander une reconnaissance de l’état de Catastrophe Naturelle en Mairie ? Pour ce faire, deux méthodes sont possibles :

La première consiste à envoyer un courrier au Maire de votre commune. Des modèles sont disponibles sur le site du Ministère de l’Intérieur (une trame afin de n’oublier aucune information).

 
La deuxième solution se prénomme « iCatNat », une application de l’Etat visant à simplifier les démarches de déclaration de Catastrophe Naturelle. Déployé en mai 2019, ce service en ligne permet d’accélérer l’instruction des demandes avec des formulaires dématérialisés.

Partagez sur les réseaux :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Une problématique avec votre assurance ?

Contactez nos experts d’assuré au 09.72.102.102 ou en remplissant le formulaire ci-dessous :

Retrouvez nos actualités

Votre foyer dispose d’une cheminée ? Votre assurance multirisques habitation prend en charge les dommages causés par un feu de cheminée.

Lire la suite

En moyenne, un incendie se déclare en France toutes les deux minutes. L’INPES estime que les incendies sont responsables de 450 décès par an.

Lire la suite

En proposant une simple “réparation suffisante”, le projet de Loi Baudu constitue une véritable régression pour le droit des victimes de sécheresse.

Lire la suite

Retrouvez notre FAQ

C’est la plupart du temps sur les murs extérieurs d’une maison que les fissures apparaissent. Ce phénomène courant revêt un degré de gravité variable en fonction des contextes.

Lire la suite

Une fissure inquiétante sur un mur de parpaing ? Un professionnel est plus à même de déterminer sa nature et son incidence sur les fondations. Il identifie la cause de ces fissures et apporte des solutions.

Lire la suite

La présence d’une fissure sur les façades est un problème que l’on rencontre souvent quand on possède une habitation.

Lire la suite