09.72.102.102

Augmentation des sinistres climatiques

L’augmentation des sinistres climatiques

143 milliards d’euros, c’est la somme du coût des sinistres climatiques en France entre 2020 et 2050, contre 69 milliards entre 1989 et 2019.

 

L’augmentation de la masse assurable ainsi que le changement climatique : deux principaux facteurs qui expliquent cette forte progression.

lamy sinistre blog
Image de yanalya sur Freepik

Le changement climatique : un réel enjeu pour les assureurs

Dans un rapport publié le 28 octobre 2021, la Fédération française des assurances (FFA) a calculé l’impact du changement climatique sur les assurances à l’horizon de 2050.


De cette étude, on estime que dans les 30 prochaines années, soit entre 2020 et 2050, le montant total des sinistres climatiques pourrait atteindre 143 milliards d’euros, contre « seulement » 69 milliards d’euros entre 1989 et 2019.

 

Pour parvenir à un tel résultat, la FFA a réalisé une projection socio-démographique couplée à une projection climatique. Cela a permis de projeter les indemnisations que les assureurs verseront d’ici à 2050.

 

L’augmentation de la masse assurable est le premier facteur explicatif d’une telle augmentation et représente plus de la moitié de l’augmentation. Vient ensuite le réchauffement climatique qui devrait représenter un coût de 24 milliards d’euros d’ici à 2050 soit une augmentation totale de 34%.


Le reste de la hausse provient d’événements extrêmes, liés à la variabilité naturelle du climat.

43 milliards d’euros pour les sécheresses

Le rapport s’intéresse aussi à l’impact de différents sinistres comme la sécheresse, les inondations et les tempêtes, événements qui se multiplient d’années en années. Selon l’étude, ce sont les sécheresses qui devraient coûter le plus cher aux assureurs dans les prochaines années.

Ainsi, selon leurs calculs, la FFRA prévoit que les sécheresses coûteront un total de 43 milliards d’euros. Cela signifie que la charge moyenne annuelle triplerait par rapport à celle d’aujourd’hui…

Le rapport s’intéresse également à la localisation des sinistres. En effet, la hausse de la sinistralité est relativement localisée puisque cinq départements concentrent les 2 tiers de l’augmentation, à savoir : la Haute-Garonne, la Gironde, les Bouches-du-Rhône, le Tarn-et-Garonne, et le Tarn.

Près de 50 milliards d’euros pour les inondations et les tempêtes

Les inondations vont également être de plus en plus fréquentes et de plus en plus coûteuses. Ainsi, sur la même période, entre 2020 et 2050, le coût cumulé devrait atteindre les 50 milliards d’euros, soit une progression de 81% par rapport à la période 1989-2019.

Les tempêtes atteindraient quant à elles, une charge totale de 46 milliards d’euros sur la période de 2020 à 2050 contre 31 milliards sur la période étudiée 1989 à 2019, soit une hausse de 46% !

En conclusion, le réchauffement climatique, et toutes ses conséquences, vont contribuer à un accroissement du nombre de sinistres et d’indemnisations, donc nécessairement à l’augmentation du coût des assurances multi risques telles que nous les connaissons.

Partagez sur les réseaux :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Une problématique avec votre assurance ?

Contactez nos experts d’assuré au 09.72.102.102 ou en remplissant le formulaire ci-dessous :

Augmentation des sinistres climatiques

L’augmentation des sinistres climatiques

143 milliards d’euros, c’est la somme du coût des sinistres climatiques en France entre 2020 et 2050, contre 69 milliards entre 1989 et 2019.

L’augmentation de la masse assurable ainsi que le changement climatique : deux principaux facteurs qui expliquent cette forte progression.

lamy sinistre blog
Image de yanalya sur Freepik

Le changement climatique : un réel enjeu pour les assureurs

Dans un rapport publié le 28 octobre 2021, la Fédération française des assurances (FFA) a calculé l’impact du changement climatique sur les assurances à l’horizon de 2050.
De cette étude, on estime que dans les 30 prochaines années, soit entre 2020 et 2050, le montant total des sinistres climatiques pourrait atteindre 143 milliards d’euros, contre « seulement » 69 milliards d’euros entre 1989 et 2019.

Pour parvenir à un tel résultat, la FFA a réalisé une projection socio-démographique couplée à une projection climatique. Cela a permis de projeter les indemnisations que les assureurs verseront d’ici à 2050.

L’augmentation de la masse assurable est le premier facteur explicatif d’une telle augmentation et représente plus de la moitié de l’augmentation. Vient ensuite le réchauffement climatique qui devrait représenter un coût de 24 milliards d’euros d’ici à 2050 soit une augmentation totale de 34%.
Le reste de la hausse provient d’événements extrêmes, liés à la variabilité naturelle du climat.

43 milliards d’euros pour les sécheresses

Le rapport s’intéresse aussi à l’impact de différents sinistres comme la sécheresse, les inondations et les tempêtes, événements qui se multiplient d’années en années. Selon l’étude, ce sont les sécheresses qui devraient coûter le plus cher aux assureurs dans les prochaines années.

Ainsi, selon leurs calculs, la FFRA prévoit que les sécheresses coûteront un total de 43 milliards d’euros. Cela signifie que la charge moyenne annuelle triplerait par rapport à celle d’aujourd’hui…

Le rapport s’intéresse également à la localisation des sinistres. En effet, la hausse de la sinistralité est relativement localisée puisque cinq départements concentrent les 2 tiers de l’augmentation, à savoir : la Haute-Garonne, la Gironde, les Bouches-du-Rhône, le Tarn-et-Garonne, et le Tarn.

Près de 50 milliards d’euros pour les inondations et les tempêtes

Les inondations vont également être de plus en plus fréquentes et de plus en plus coûteuses. Ainsi, sur la même période, entre 2020 et 2050, le coût cumulé devrait atteindre les 50 milliards d’euros, soit une progression de 81% par rapport à la période 1989-2019.

Les tempêtes atteindraient quant à elles, une charge totale de 46 milliards d’euros sur la période de 2020 à 2050 contre 31 milliards sur la période étudiée 1989 à 2019, soit une hausse de 46% !

En conclusion, le réchauffement climatique, et toutes ses conséquences, vont contribuer à un accroissement du nombre de sinistres et d’indemnisations, donc nécessairement à l’augmentation du coût des assurances multi risques telles que nous les connaissons.

Partagez sur les réseaux :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Une problématique avec votre assurance ?

Contactez nos experts d’assuré au 09.72.102.102 ou en remplissant le formulaire ci-dessous :

Retrouvez nos actualités

A Roanne, un incendie s’est déclaré dans la nuit de samedi 9 octobre à dimanche 10 octobre. Le feu serait parti du rez-de-chaussée de l’habitation.

Lire la suite

La commune de Dardilly a été reconnue en état de catastrophe naturelle suite à la sécheresse et à la réhydratation des sols en 2020.

Lire la suite

Vigilance rouge pour le département du Gard, ce mardi 14 septembre 2021. Des précipitations d’une rare violence ont causés de lourds dommages.

Lire la suite

Retrouvez notre FAQ

C’est la plupart du temps sur les murs extérieurs d’une maison que les fissures apparaissent. Ce phénomène courant revêt un degré de gravité variable en fonction des contextes.

Lire la suite

Une fissure inquiétante sur un mur de parpaing ? Un professionnel est plus à même de déterminer sa nature et son incidence sur les fondations. Il identifie la cause de ces fissures et apporte des solutions.

Lire la suite

La présence d’une fissure sur les façades est un problème que l’on rencontre souvent quand on possède une habitation.

Lire la suite