Assurance : logement  étudiant

Assurance et sinistre, comment assurer un logement étudiant ?

Le mois de Septembre est bien synonyme de rentrée des classes, que ce soit pour les plus ou moins jeunes. Plus de 3 millions d’étudiants sont inscrits en enseignement supérieur, et la capacité d’accueil est de quelques 500 000 places. On assiste donc à un important chassé-croisé en cette période de l’année, notamment dans le parc immobilier français..

 

Que dit la loi concernant l’assurance d’une habitation ? Il est établi que l’assurance habitation d’un logement est obligatoire dans le cas où vous êtes le locataire d’un logement non meublé ou bien si vous êtes locataire d’un logement meublé pour une période d’au moins 8 mois qui a fonction de résidence principale.

 

Que ce soit des appartements meublés, non meublés, des colocations, des foyers logements… Comment faut-il assurer ces biens ? Et comment réagir en cas de sinistre ?

assurance logement étudiant

Comment assurer un logement étudiant ?

Il est nécessaire de souscrire une assurance pour les risques évidents liés à l’habitation à savoir les dégâts des eaux, les incendies, etc. A noter que l’absence de souscription de contrat habitation est une clause de résiliation de bail étant donné que vous êtes responsable des dégâts causés au propriétaire. A l’inverse, si une compagnie d’assurance refuse d’assurer votre location, vous êtes en droit de saisir le Bureau Central de Tarification (BCT, selon le décret n° 2015-518 du 11 mai 2015 (JORF n° 0109 du 12 mai 2015 page 8091 – texte n°7) qui contraindra une compagnie à vous assurer.

 

Le principe est le même pour une colocation, les différents habitants peuvent souscrire un même contrat, ou bien chacun peut s’assurer individuellement.

 

Les locations de courtes durées, ou saisonnières suivent d’autres règles, que vous pouvez trouver dans l’article suivant :  » Assurance habitation et location saisonnière Airbnb « 

Quelles sont les garanties à souscrire pour assurer un logement étudiant ?

Il convient de souscrire un contrat multirisques habitation. Ce type de contrat prend en charge (à différents niveaux selon les options souscrites) la responsabilité du locataire, les biens mobiliers, les dégats des eaux, les incendies, etc.

 

Avant une souscription il est important de vérifier plusieurs paramètres :

 

  • les limites de garanties (c’est une liste de risques non couverts)
  • les plafonds de garanties (c’est un maximum d’indemnisation auquel vous pouvez prétendre en cas de sinistre)
  • le montant des franchises
  • le déclenchement de la garantie pour les contrats de responsabilité
 

Être vigilant sur ces clauses permet d’éviter les mauvaises surprises en cas de sinistre.

Comment réagir face à un sinistre ? Et Pourquoi s’attacher les services d’un expert d’assuré ?

En cas de sinistre, il faut se manifester auprès de son assureur dans les 5 jours ouvrés suivants la découverte des dommages. Il est important de se munir de son numéro de contrat, des éventuels dépôts de plaintes, constatations, la liste des biens touchés et la description de la situation.

 

Souvent, la compagnie décidera de mandater un expert afin de constater les dommages et de procéder à un chiffrage.

Suite à un sinistre, il peut être intéressant de faire appel à un expert d’assuré, qui procèdera au chiffrage des dommages afin de défendre vos intérêts face à l’expert mandaté par la compagnie d’assurance. En effet, l’expert d’assuré établira un état de pertes (détail des réclamations du sinistré, avec des justificatifs à l’appui), puis rédigera un rapport qui sera transmis à la compagnie d’assurance.
C’est sur cette base que les négociations se font avec l’expert mandaté par la compagnie d’assurance. Si un accord est trouvé par les deux camps, un rapport définitif est rédigé, une lettre d’acceptation est signée par le sinistré, et l’indemnisation peut être versée à l’assuré.

 
Cependant, l’assureur détient « le pouvoir » de l’indemnisation. Il arrive qu’il se montre persuasif avec son client ; notamment pour faire signer la lettre d’acceptation des dommages (une fois ce document signé il sera très difficile de contester les évaluations ou les garanties).

Partagez sur les réseaux :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Une problématique avec votre assurance ?

Contactez nos experts d’assuré au 09.72.102.102 ou en remplissant le formulaire ci-dessous :

Assurance : logement  étudiant

Assurance et sinistre, comment assurer un logement étudiant ?

Le mois de Septembre est bien synonyme de rentrée des classes, que ce soit pour les plus ou moins jeunes. Plus de 3 millions d’étudiants sont inscrits en enseignement supérieur, et la capacité d’accueil est de quelques 500 000 places. On assiste donc à un important chassé-croisé en cette période de l’année, notamment dans le parc immobilier français..

 

Que dit la loi concernant l’assurance d’une habitation ? Il est établi que l’assurance habitation d’un logement est obligatoire dans le cas où vous êtes le locataire d’un logement non meublé ou bien si vous êtes locataire d’un logement meublé pour une période d’au moins 8 mois qui a fonction de résidence principale.

 

Que ce soit des appartements meublés, non meublés, des colocations, des foyers logements… Comment faut-il assurer ces biens ? Et comment réagir en cas de sinistre ?

assurance logement étudiant

Comment assurer un logement étudiant ?

Il est nécessaire de souscrire une assurance pour les risques évidents liés à l’habitation à savoir les dégâts des eaux, les incendies, etc. A noter que l’absence de souscription de contrat habitation est une clause de résiliation de bail étant donné que vous êtes responsable des dégâts causés au propriétaire. A l’inverse, si une compagnie d’assurance refuse d’assurer votre location, vous êtes en droit de saisir le Bureau Central de Tarification (BCT, selon le décret n° 2015-518 du 11 mai 2015 (JORF n° 0109 du 12 mai 2015 page 8091 – texte n°7) qui contraindra une compagnie à vous assurer.

 

Le principe est le même pour une colocation, les différents habitants peuvent souscrire un même contrat, ou bien chacun peut s’assurer individuellement.

Les locations de courtes durées, ou saisonnières suivent d’autres règles, que vous pouvez trouver dans l’article suivant :  » Assurance habitation et location saisonnière Airbnb « 

Quelles sont les garanties à souscrire pour assurer un logement étudiant ?

Il convient de souscrire un contrat multirisques habitation. Ce type de contrat prend en charge (à différents niveaux selon les options souscrites) la responsabilité du locataire, les biens mobiliers, les dégats des eaux, les incendies, etc.

 

Avant une souscription il est important de vérifier plusieurs paramètres :

 

  • les limites de garanties (c’est une liste de risques non couverts)
  • les plafonds de garanties (c’est un maximum d’indemnisation auquel vous pouvez prétendre en cas de sinistre)
  • le montant des franchises
  • le déclenchement de la garantie pour les contrats de responsabilité
 

Être vigilant sur ces clauses permet d’éviter les mauvaises surprises en cas de sinistre.

Comment réagir face à un sinistre ? Et Pourquoi s’attacher les services d’un expert d’assuré?

En cas de sinistre, il faut se manifester auprès de son assureur dans les 5 jours ouvrés suivants la découverte des dommages. Il est important de se munir de son numéro de contrat, des éventuels dépôts de plaintes, constatations, la liste des biens touchés et la description de la situation.

Souvent, la compagnie décidera de mandater un expert afin de constater les dommages et de procéder à un chiffrage.

 

Suite à un sinistre, il peut être intéressant de faire appel à un expert d’assuré, qui procèdera au chiffrage des dommages afin de défendre vos intérêts face à l’expert mandaté par la compagnie d’assurance. En effet, l’expert d’assuré établira un état de pertes (détail des réclamations du sinistré, avec des justificatifs à l’appui), puis rédigera un rapport qui sera transmis à la compagnie d’assurance.

 
C’est sur cette base que les négociations se font avec l’expert mandaté par la compagnie d’assurance. Si un accord est trouvé par les deux camps, un rapport définitif est rédigé, une lettre d’acceptation est signée par le sinistré, et l’indemnisation peut être versée à l’assuré.

 
Cependant, l’assureur détient « le pouvoir » de l’indemnisation. Il arrive qu’il se montre persuasif avec son client ; notamment pour faire signer la lettre d’acceptation des dommages (une fois ce document signé il sera très difficile de contester les évaluations ou les garanties).

Partagez sur les réseaux :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Une problématique avec votre assurance ?

Contactez nos experts d’assuré au 09.72.102.102 ou en remplissant le formulaire ci-dessous :

LAMY Sinistre, c'est aussi :

Fiches conseils

Au sein d’une copropriété, un sinistre peut rapidement prendre de l’ampleur. C’est pourquoi il est important de souscrire une assurance.

Lire la suite

LAMY Sinistre vous accompagne dans la mise en œuvre de toutes les garanties multirisque habitation applicables au sinistre.

Lire la suite

Le contrat multirisques habitation offre des garanties assez larges et couvre plusieurs catégories de dommages : bâtiment, mobilier..

Lire la suite

FAQ

C’est la plupart du temps sur les murs extérieurs d’une maison que les fissures apparaissent. Ce phénomène courant revêt un degré de gravité variable en fonction des contextes.

Lire la suite

Une fissure inquiétante sur un mur de parpaing ? Un professionnel est plus à même de déterminer sa nature et son incidence sur les fondations. Il identifie la cause de ces fissures et apporte des solutions.

Lire la suite

La présence d’une fissure sur les façades est un problème que l’on rencontre souvent quand on possède une habitation.

Lire la suite