La sécheresse de 2015 avait touché 104 communes mais seules 4 villes de Moselle ont été reconnues en état de catastrophe naturelle. Cette décision n’a pas semblé juste pour un grand nombre de victimes. A l’heure actuelle, 42 communes ont fait appel de cette décision afin que leur cas soit de nouveau examiné.

Des mairies sévèrement touchées

Suite à l’arrêté pris le 16 septembre 2016 et qui ne comprenait que 4 communes, la stupéfaction a été totale en Moselle. Au regard de l’état de communes voisines qui ont subi des dégradations énormes, les maires ne parviennent pas à comprendre une telle différence de traitement. Les victimes sont nombreuses qui ont vu leur habitation complètement détruites par la sécheresse. Les fissures occasionnées par un sol trop sec ont mis un grand nombre de personnes dans une situation inextricable.

Obtenir une annulation de l’arrêté

Ces 42 communes se sont réunies pour présenter un recours et obtenir l’annulation de cet arrêté qui ne semble pas correspondre à la réalité. Le ministère de l’Intérieur devra alors statuer sur ce dossier. S’il maintient sa décision, un dernier recours pourra encore être fait auprès du tribunal administratif de Strasbourg. Pour les victimes, la question des critères retenus pour prendre cet arrêté restent troubles puisqu’aucun expert n’était venu constater l’ampleur des dégâts sur les lieux. Une méthode trop éloignée de la réalité semble en cause et les personnes touchées demandent au gouvernement de s’expliquer sur ce choix.

Cette fiche est maintenant terminée, mais de vous à nous ce n’est pas fini…
Vous pouvez également :

nous contacter

demander un devis- fissures