Le 18 décembre, un incendie a ravagé une grande partie de l’immeuble 52 B se trouvant dans la rue Duliscouet à Lorient. Des experts ont été dépêchés sur place afin d’évaluer les dégâts et les travaux qui s’imposent. Selon les premières constatations, la cage d’escalier et le hall risquent l’effondrement. La décision n’a donc pas tardé. Le mardi suivant, les résidents de quatre appartements fissurés suite au sinistre ont été évacués et relogés.

Une situation qui peut s’éterniser

  • Dans la soirée du 20 décembre, des fissures ont été relevées au niveau du plafond du sous-sol d’où l’incendie s’est déclenché.
  • A leur arrivée sur place, les pompiers ont pris la décision de faire appel à un expert.
  • L’expertise a corroboré l’importance présumée des fissures.
  • Un arrêté de péril pour une durée indéterminée a été mis en place par la mairie.
  • La ville de Lorient et le propriétaire du bâtiment concerné ont engagé des experts pour évaluer l’ampleur des réparations nécessaires.
  • Une expertise de fragilité est actuellement menée.
  • Le bâtiment 52 A n’est pas soumis à un danger immédiat. Toutefois, il a été mis sous surveillance.

Les sinistrés accompagnés par le CCAS

  • La mairie a pour priorité de distinguer les sinistrés assurés et ceux qui ne le sont pas.
  • Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) assure sa présence aux côtés des sinistrés dans les différentes procédures administratives.

Cette fiche est maintenant terminée, mais de vous à nous ce n’est pas fini…
Vous pouvez également :

nous contacter

demander un devis- incendie