Le 7 juin 2016, suite à des pluies torrentielles, le Conroy, rivière lorraine, inonde la ville de Moyeuvre-Grande. Dans les maisons, le niveau monte jusqu’à 50 cm et jusqu’à plus d’un mètre dans les caves. L’État a reconnu un état de catastrophe naturelle et a versé des indemnités aux riverains. Qu’en est-il vraiment et l’argent versé par l’état a-t-il été redistribué correctement ?

Un état de catastrophe naturelle parfaitement déclaré et indemnisé

  • La commune a su recenser les dégâts provoqués par l’inondation et faire remonter la facture auprès de l’état
  • Les riverains ont pu réparer les dégradations causées par l’inondation et retrouver un habitat digne et propre

Des riverains satisfaits mais une commune trop sollicitée

  • Pas de retours ni de réclamations de la part des habitants de la commune, ce qui conduirait à penser que les indemnités ont été redistribuées conformément aux dégâts déclarés.
  • Les riverains paraissent satisfaits de ce que l’état leur a versé.
  • Pour sa part, la commune est débitrice et devra prendre en charge les frais afférents à la réfection du terrain de football, des berges et du parking, ce qui s’élève à plus de 109.000 euros.

Cette fiche est maintenant terminée, mais de vous à nous ce n’est pas fini…
Vous pouvez également :

nous contacter

demander un devis- degats des eaux