Suite à la tempête qui a récemment balayé le pays, la ville de Dieppe a été fortement touchée. Le lendemain de cet événement, les services de la voirie ont dû lutter contre les conséquences de cette tempête. Face à l’ampleur des dégâts sur la voirie, les établissements publics et les habitations, le maire a demandé à l’État de décréter l’état de catastrophe naturelle.

La demande de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle

Le maire de Dieppe, Sébastien Jumel, a annoncé qu’il avait déposé une requête auprès de la préfecture. Cette démarche, si elle est reçue favorablement, permettrait d’accélérer les indemnisations des sinistres par les compagnies d’assurance. La demande de reconnaissance en l’état de catastrophe naturelle va donc être étudiée. Le ministère de l’Intérieur va étudier la demande et statuer sur le cas de Dieppe. Il va juger si cette demande peut être acceptée et l’ampleur du phénomène naturel. Les particuliers, de leur côté, doivent faire une déclaration de perte au plus vite pour recevoir l’aide des assurances.

Des interventions en urgence requises

La ville de Dieppe a été balayée par des vents à 160 km/h pendant la nuit du 12 janvier. Les agents de la ville ont dû intervenir pour sécuriser les écoles, les parcs, les routes et les installations sportives. Le stade Jean Mérault a demandé le travail des élagueurs et des agents des services extérieurs pendant la nuit pour déblayer et prévenir les dangers. Le 14 janvier, les opérations se sont multipliées notamment dans les écoles grâce à la mobilisation de toute une collectivité.

Cette fiche est maintenant terminée, mais de vous à nous ce n’est pas fini…
Vous pouvez également :

nous contacter

demander un devis- fissures