L’année 2017 a été marquée par une sécheresse exceptionnelle qui touché de nombreux départements français. Les sinistrés, qui ont pu voir leur maison se fissurer, sont en attente de la reconnaissance de catastrophe naturelle.

En ce début d’année 2018, nous assistons à une situation paradoxale. Plusieurs départements français sont placés en alerte orange inondation. Les inondations sont provoquées par les pluies torrentielles et la fonte des neiges. Le risque d’avalanche est de 4 / 5 dans plusieurs stations de ski.

Quels sont les départements français touchés par les inondations ?

Au total, 23 départements sont concernés par cette alerte :

  • l’Eure
  • l’Oise
  • la Seine-Maritime
  • la Seine-et-Marne
  • le Val-d’Oise
  • les Yvelines
  • Paris
  • la Seine-Saint-Denis
  • les Hauts-de-Seine
  • le Val-de-Marne
  • l’Yonne
  • la Nièvre
  • la Meuse
  • la Haute-Marne
  • les Vosges
  • la Haute-Saône
  • le Doubs
  • le Jura
  • l’Ain
  • le Rhône
  • la Loire
  • l’Isère
  • le Lot et Garonne

Tous ces départements ont des cours d’eau à surveiller, à savoir :

  • Doubs en amont de la Loue (dép. 25, 39),
  • Loue (dép. 25, 39),
  • Ognon en amont de la Linotte (dép. 25, 70),
  • Ognon en aval de la Linotte (dép. 21, 25, 39, 70),
  • Bas Rhône en amont de l’Isère (dép. 38, 42, 69),
  • Meuse amont et sammielloise (dép. 55, 88),
  • Garonne marmandaise (dép. 33, 47),
  • Epte (dép. 27, 60, 76, 78, 95),
  • Marne amont (dép. 52, 55),
  • Seine amont (dép. 10),
  • Yonne amont (dép. 58, 89),
  • Serein (dép. 21, 89),
  • Armançon (dép. 10, 21, 89),
  • Yonne aval (dép. 77, 89),
  • Marne aval (dép. 02, 77, 93, 94),
  • Seine à Paris (dép. 75, 78, 92, 93, 94, 95)

Que faire en cas d’inondation ?

Pendant l’inondation, il est conseillé de se protéger (en restant à l’étage par exemple) jusqu’à que les secours arrivent et vous donne les démarches à suivre.
Si vous étiez absent lors de l’inondation et que vous pouvez retourner dans votre maison, plusieurs actions sont à faire comme couper l’électricité ou encore aérer la maison pour enlever l’humidité. Tous les conseils ici.
Enfin, pour être indemnisé correctement et justement après l’inondation, surveillez les publications de reconnaissance en état de catastrophe naturelle au Journal Officiel. Si votre commune est reconnue, il est conseillé de faire un dossier complet, argumenté et illustré. Vous avez 10 jours à compter de la date de parution de l’arrêté de catastrophe naturelle au Journal Officiel pour effectuer ces démarches. Nous vous conseillons de faire appel à un expert indépendant afin de négocier équitablement avec votre assureur.

Pour tout savoir sur le risque inondation, rendez-vous sur le site de notre partenaire Prévention Inondation.