La sécheresse de 2015 a touché 79 communes dans l’Allier. Les sinistrés ont reçu un refus des pouvoirs publics pour la reconnaissance en état de catastrophe naturelle. Ils ont décidé de faire à nouveau une demande car leurs maisons comportent des fissures et de lourds travaux sont à faire.

L’indemnisation pour financer les travaux de réparation

  • Les travaux de réparation peuvent aller jusqu’à des dizaines de milliers d’euros
  • Les fissures et l’affaissement dans le sol des maisons seraient les conséquences de la sécheresse
  • Les sinistrés ont donc de lourds travaux à financer pour consolider les fondations de leur maison (reprise en sous-oeuvre par exemple)
  • Les fissures évoluent et vont jusqu’à 2,5 cm (désordres les plus spectaculaires)

Reconnaissance en état de catastrophe naturelle : le recours ultime

  • Les assurancese démarche pour obtenir cette reconnaissance : 1 seul commune a obtenu un avi sont en mesure de financer les travaux de réparation des désordres sous certaines conditions
  • Une condition est notamment nécessaire : la reconnaissance en état de catastrophe naturelle
  • 79 communes ont initié un positif
  • Les sinistrés ne baissent pas les bras, ils comptent sur le soutien des maires des communes touchées par la sécheresse
  • Une réunion d’information a eu lieu pour rassembler tous les sinistrés et les maires

Cliquez pour demander un devis secteur fissures